Je présente cet été l’installation “50 nuances de bleu” dans le cadre de l’exposition “L’expérience et autres récits du bleu” au Conservatoire des ocres et de la couleur à Roussillon.

Avant-première le samedi 8 juillet à partir de 17h
à l’usine d’ocre Camille Mathieu à Roussillon
conservatoire des ocres et de la couleur
D104 route d’Apt – 84220 Roussillon-Provence

Cet été, ôkhra offre sa complémentaire à l’ocre en exposant le bleu.

L’exposition présentera l’histoire les arts et des sciences du Bleu , des pigments et de leur fabrication mais aussi ses usages dans le monde industriel, social et culturel. L’expérience du Bleu a été conçue par Violaine Nozières, coloriste dessinatrice textile, en association avec Culture Couleur et de nombreux coopérateurs bénévoles et partenaires professionnels.

Au plaisir de vous retrouver lors de cette soirée qui se prolongera avec le Festival de musique ZIC ZAC LIVE.
Ce festival, hôte d’ôkhra depuis plusieurs années propose une programmation éclectique (bracelet d’entrée 5€) et des stands de grillades et boissons tout au long des concerts.

50 nuances de bleu

Philippe Durand Gerzaguet

50 carrés 10×10 cm

Impression papier sous verre acrylique contrecollé sur Dibond

Exemplaires uniques

Photographe et coloriste Philippe Durand Gerzaguet prend prétexte de cette grande exposition sur le Bleu pour proposer l’installation 50 nuances de bleu. Il prolonge ainsi sa série Gamut Boréal, une étude sur les variations et dégradés de tons, en se restreignant cette fois sur la palette des bleus. A partir de photographies d’échantillons de papier, il malaxe la matière numérique en recourant au flou. Les bleus se déclinent sur tout leur spectre, rencontrant dans chaque carré d’autres bleus, proches ou éloignés, chacun de ces carrés jouant lui-même avec ses voisins.

Il crée ainsi des instants de bleu, qu’il souhaite éphémères en ne tirant chaque création qu’en un seul exemplaire. Ni abstraction numérique (son point de départ est une photographie), ni fidélité à une réalité (les collages ne sont pas lisibles dans l’œuvre finale), son travail explore l’interaction des couleurs. On pense bien sûr à Mark Rothko et ses œuvres monumentales — ces petits formats en seraient le contrepied — et à Hiroshi Sugimoto et ses photographies réalisées à partir du prisme de Newton.

50 noms imaginaires de nuances de bleus accompagnent les images, libre au visiteur de les associer aux variations du nuancier.

Copied!